Une Nuit de Date a Été la Dernière Chose que je Voulais, Après Avoir un Bébé

« Il va être gentil, » mon mari m’a dit que nous avions prévu notre première nuit après devenir parents. « Nous allons attraper un burger. Et peut-être une crème glacée. »

« Et une crème glacée?? »

Ce n’était pas une exclamation de joie. Crème glacée n’ai pas envie d’un bonus passionnants. Au lieu de cela, j’étais exaspéré et déjà épuisé par la pensée d’avoir à s’asseoir dans un lieu public pendant une heure. Il avait été de trois mois, depuis que je l’avais donné à la naissance, mais cette sortie n’avait pas envie de le traiter, il était censé.

De même, j’ai donné la date de mon plein effort. J’ai changé de mon pantalon de yoga et de mettre sur les jeans et une chemise qui n’était pas décoré avec du lait maternel des points de polka. Je l’ai mis sur le maquillage – la plupart du temps juste sous les yeux, anti-cernes donc, le restaurant les patrons ne pense pas que j’étais un zombie, et essayer de piquer moi avec leurs fourches. J’ai même pris mes cheveux de son perpétuel de la queue de cheval.

Une fois que nous étions installés dans notre table au restaurant, mon mari a sorti son téléphone pour prendre une photo de moi en cette occasion solennelle. J’ai forcé un sourire, vraiment essayer de me faire plaisir.

Puis j’ai fait l’erreur de regarder la photo. J’ai regardé aussi gonflé que j’ai ressenti. Alors que je devrais avoir été la célébration de mon corps pour les choses étonnantes qu’il avait fait, et était encore de la le faire, j’ai regardé la photo et je voulais cacher sous mon propre disquette de bras. Mes cheveux sont remontés en une queue de cheval, et je me suis concentré sur le fait de manger mon burger et de garder une expression plaisante plâtré à travers mon visage pâle.

Pendant ce temps, mon cerveau s’est senti comme à l’eau de rose comme le reste de mon corps. Il était difficile de se concentrer sur mon mari et notre conversation. J’étais fatigué, et franchement, je n’étais pas en position de mieux-être de notre mariage avec cette forcés heure de temps. C’est comme ils disent: « Vous devez vous aimer vous-même avant de pouvoir aimer quelqu’un d’autre. » Ou dans ce cas, plus comme: « Vous devez cesser de se sentir comme ce que vous trouvez dans la couche de votre bébé avant vous pouvez profiter de la conversation sur le post intéressant qu’il a lu sur Reddit. » Je n’étais pas prêt à être un être humain normal et avoir des conversations qui se composait de mots autres que « elle a claqué, » « les mamelons douloureux », et « doit sieste. »

« Puis-je obtenir les gars, vous autre chose? », la serveuse nous a demandé de nous. Mon mari a jeté un coup d’oeil à moi comme je me tortille sur mon siège. Je lui ai expliqué que c’était notre première fois sans le bébé — en d’autres termes, maman était probablement prêt à emballer ces un peu faiblardes frites.

« Ah, il devient plus facile, » elle a promis, avec un éclat de rire.

J’ai offert un sourire et rapide signe de tête en retour. J’étais prêt à faire sauter cette commune.

Lorsque nous avons accueilli notre fille, bien intentionnés amis et la famille de la répétition emphatique variations sur « Si vous avez besoin d’une nuit de bébé, faites le moi savoir! » Je souriais et je les remercie pour leur gentillesse, mais la vérité est, je n’avais aucune envie de sortir sur une date de la nuit. Ensuite, l’offre cessé de sonner comme un doux propositions. Les parents demandait: « Êtes-vous sortir? » Il se sentait presque comme accusateur, comme « Êtes-vous nourrir le bébé? »

C’est pas comme si nous étions devenus complète homebodies. Nous avions la tête au cours de la journée et avec notre précieuse cargaison dans le remorquage. Mais pour seulement vouloir un déjeuner rapide avec mon mari et mon bébé, et, plus tard, un bain chaud et un début de coucher par opposition à une nuit sur la ville, je me sentais coupable. Notre famille de palpage et l’insistance que nous chauffer notre vie sociale m’a fait me sentir comme si je vivais la vie de tous les mauvais.

Bien sûr, il y avait des moments j’ai besoin de temps loin de notre fille, mais ceux-ci étaient généralement satisfaits des voyages à l’épicerie ou l’achat d’un café glacé et assis sur un banc qui était baignée de soleil pendant une bonne demi-heure pendant que mon mari est resté à la maison avec le bébé. J’ai juste besoin de se perdre dans mes pensées, sans avoir à se soucier d’un autre être humain, le tout fait de ne pas porter un soutien-gorge.

Je n’ai commencer à s’inquiéter que je n’était pas mon mari. Il était, je suis désolé de le dire, troisième dans la ligne pour un peu d’amour et d’attention après moi et notre fille. J’avais peur qu’il allait commencer à haïr ma léthargie et la perte d’intérêt dans toute sorte de rendez-vous romantique. Je voulais faire tout droit — le plus important, de la maternité et du mariage. Mais après avoir poussé notre fille hors de l’extrémité de mon corps et puis en utilisant le corps pour nourrir ses sept fois par jour, je me sentais comme si j’avais rien à donner.

J’ai seulement accepté d’aller pour les hamburgers de la nuit à cause de mon sentiment de culpabilité au sujet de négliger mon mari combiné avec mon incapacité à garder résister à la puissante insistance du tiré-up baby-sitters club qui nous a ordonné de sortir. (La crème glacée n’est pas arrivé alors que nous étions – nous avons eu quelques dans le congélateur, j’ai donc pu profiter que dans mon pyjama.)

Après cela, mon mari n’a pas le pousser à me sortir de nouveau. Avoir une date sous ma ceinture a pris certains de pression. Il m’a également permis de revenir à mon ancienne routine de sortir épicerie voyages et des cafés glacés — sans culpabilité. Il n’y aurait pas plus de date de nuits jusqu’à ce que je lui ai dit que j’étais prêt, et heureusement, il était OK avec ça. Il a compris que j’avais besoin de plus de temps pour se sentir mieux à propos de moi – même, je n’étais toujours pas à l’aise avec la façon dont je Iooked, et le high-waisted jeans ne fonctionnaient pas de la magie, je pensais qu’ils seraient sur mon ventre.

Mais les choses ont commencé à changer. Avec un peu d’exercice, les poids du bébé a commencé à tomber, et comme ma fille a commencé à dormir plus longtemps s’étend la nuit, mon niveau d’énergie a augmenté. Par moment, j’ai été six mois après l’accouchement, j’étais enfin prêt à aller sur une nuit de date. J’ai commencé à se sentir moins comme une boule de guimauve et un peu plus comme l’homme que j’ai utilisé pour être.

Pour mon anniversaire, j’ai pris l’initiative et nous a suggéré d’essayer un luxueux restaurant local et avec enthousiasme parcouru le menu à l’avance (j’ai été l’allaitement maternel, donc en gros, j’étais toujours de manger pour deux). Dans un peu éclairé du restaurant dans le centre de la ville, nous nous sommes assis en face de l’autre, la tête haute et le sourire. Notre nuit a été complet avec hors de prix steak et les plaisanteries spirituelles que nous avons toujours eu d’avant bébé. J’ai eu une bière, nous avons ri, et oui, nous avons regardé des photos de notre fille. J’ai même frappé une conversation avec le couple à côté de nous. J’étais de retour.

Maintenant que notre fille est 1, je repense à ces quelques premiers mois, et je me rends compte qu’il n’y a aucune raison pour quiconque de pression moi. Il n’y a pas de bonne raison de descendre sur moi-même pour ne pas vouloir. Je n’était tout simplement pas prêt de s’arrêter en hibernation avec mon nouveau club.

L’accouchement est étonnant de voir à qui vous apportez une nouvelle marque de l’homme dans ce monde, mais le lendemain affecte tout le monde différemment, émotionnellement et physiquement. Si mon mari et j’ai un autre enfant, je vais avoir la confiance pour mettre mon pied au cours de la prochaine du nouveau-né phase. Si quelqu’un à des pressions moi pour m’en sortir, je vais leur expliquer que, oui, je vais finalement souhaitez douche et avoir une conversation avec mon mari dans un lieu public. Il a juste besoin de se produire dans mon propre temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *