Pourquoi je suis Encore en train de Faire du Porno dans Ma Fin des années 50 [NSFW]

Nina Hartley, 56 ans, a été performants dans le porno depuis le début des années ’80. Son site web slogan: « l’Expérience de la matière. »

J’ai commencé à San Francisco, en 1982, dans une maison de premier danseur à l’Sutter Cinéma, qui a aujourd’hui disparu, et, plus tard, à l’Mitchell Frères O’Farrell Théâtre. J’étais en train de danser un jour par semaine et d’aller à l’école de soins infirmiers de cinq jours à une semaine. La danse était l’aboutissement d’une longue histoire de publique de l’exhibitionnisme. Je suis une  » féministe des années 70, et on m’a dit que j’avais le droit de vivre ma vie sexuellement sur mes conditions et la responsabilité de le faire de façon sécuritaire. Pour moi, le décapage a été de cette façon. C’est l’endroit pour les femmes à aller pour être regardé à nu tout en restant en sécurité.

Pendant deux ans, j’ai eu du mal avec la pensée, Pourrais-je être une féministe et souhaitez enlever mes vêtements? Je suis descendu le chemin que, oui, je pourrait en effet être une féministe et enlever mes vêtements, car c’était mon choix. Je n’ai pas été forcés ou contraints à faire, et il faisait partie de mon identité sexuelle comme une exhibitionniste pour ce faire.

Oui, je pourrait en effet être une féministe et enlever mes vêtements, car c’était mon choix.

Je me suis intéressé à le sexe comme une idée de quand j’avais 12 ans. Je n’avais pas les mots « polyamoureuses », « non-monogame, » ou « queer » en grandissant, mais je n’ai avoir des « exhibitionniste », de « voyeur, », « bisexuel » et « échangiste. » J’ai été dans deux relations à long terme. L’un était mon premier mariage, qui a été une triade mariage avec un homme et une femme. J’ai été dans cette relation de trio de 1981 à 2000. Ils sont toujours ensemble. Lui et moi étions mariés en 1986, et le divorce a été finalisé en 2003. Elle était avec lui quand nous nous sommes rencontrés et avec lui, encore. Ils n’ont jamais été mariés. Disons simplement que c’était une regrettable premier mariage. Si je n’avais pas eu la prise de Nina Hartley, nous avons brisé beaucoup plus tôt, mais je suis bon à compartimenter. Quand j’étais sur le jeu, sur scène, ou en cours de Nina, ils ne me dérange pas. Ma vie personnelle a été un vrai combat. Il a été un long temps avant que je l’ai reconnu ce que ma responsabilité de ma propre vie. Je dis les femmes dans leur 20s maintenant, « Si vous n’êtes pas satisfait, le congé. Vous obtenez aller maintenant. » Je suis très solidaires entre eux. Les problèmes que j’ai dans ma vie maintenant — et c’est ce que je dis aux jeunes: un peu de mauvais tours dans votre 20s et il vous touche dans votre 50s. J’essaie de mentors pour les jeunes femmes autant que je peux, sachant qu’ils vont faire leurs propres erreurs de toute façon et vous ne pouvez pas vous empêcher de faire quoi que ce soit.

Je suis diplômé de l’école de soins infirmiers en 1985, magna cum laude, et j’ai passé ma licence de test sur mon premier essai. Je suis allé à l’école de soins infirmiers afin que je puisse devenir infirmière, sage-femme parce que mon féminisme était vraiment tordu en 1972, quand j’ai lu Spirituelle de sage-femme [un livre classique sur l’accouchement à la maison]. Mon féminisme a commencé à vouloir aider les femmes à réclamer l’expérience de l’accouchement comme un positif et l’autonomisation des choix pour eux-mêmes. Si le sexe est la chose dans ma vie n’avait pas été tourné vers le haut, si haut, j’aurais été une infirmière sage-femme avec une vie sociale très active. Je n’ai jamais fait de travailler en tant qu’infirmière. Je n’étais pas prêt pour quelqu’un à mourir si j’ai eu une mauvaise journée.

Je n’ai pas d’enfants. Ma blague maintenant, c’est qu’ils ont oublié de vent mon horloge biologique à l’usine. Je suis une fidèle de la tante et grand-tante. Je suis la seule femme que je connais, sans enfants, qui aime les enfants qui ne veulent pas de son propre. Je suis très heureux de ne pas être une mère.

Revenir à pourquoi je fais ce que je fais, je le fais pour mon propre jollies, mais aussi parce que dans notre culture, la sexualité est malade et que les personnes malades ont besoin d’une infirmière pour des soins. Les gens souffrent de la sexualité, de la souffrance de ne pas pouvoir être à l’aise dans leur corps, à la maison dans leur peau. Ils souffrent de ne pas être en mesure de faire des liens avec d’autres personnes sur un cadre sain et sécuritaire et agréable. La danse dans un club qui a permis à la nudité complète, pleine pénétration, plein de fille-sur-fille de sexe, pour moi, c’était génial. – Il vraiment permettez-moi de voir comment beaucoup de douleur des hommes sont et comment les hommes ont soif d’information. Ils avaient faim pour une femme de montrer sa chatte et de dire, « Essayez-le avec votre petite amie chatte! » Ils seraient assis là, attention profonde avec leurs coudes sur les genoux, en prenant dans tous les bits de l’information et de réaliser qu’ils sont censés tout savoir à propos de plaire à leur partenaire, mais ils ne savent rien parce que personne ne leur dit rien. C’est navrant.

Courtoisie de Nina Hartley

Mon premier mari qui l’a trouvé sexy et amusante que j’ai voulu être un danseur, et il m’a aidé. J’ai toujours voulu faire [porno] films. Un jour, à Berkeley, il a couru dans la Juliet Anderson. Elle était à l’origine MILF avant, c’était une catégorie. Elle était une vieille femme qui n’avait pas joué dans des films jusqu’à ce qu’elle était dans sa fin des années 30. Donc, il a obtenu sa carte et nous a envoyé ses photos Polaroid et une lettre. Nous avons entendu parler d’elle, en quatre jours. Elle m’a mis dans mon premier film, qui a fait ses débuts de metteur en scène, d’Éduquer Nina. Il est sorti en 1984 et, c’est triste à dire, parce que les femmes derrière la caméra, puis ont été si rares, la société de distribution a choisi de se retirer et elle a perdu tout son argent des investissements. Elle n’a jamais fait un autre film. C’est un peu mieux les règles du jeu pour les femmes maintenant, mais de retour en 1984, il n’y avait pas de femmes derrière la caméra ou dans le front office. Les femmes étaient vraiment d’être vu et de ne pas faire des affaires avec.

Je suis [photo porno]. Je fais beaucoup de l’échange de contenu maintenant. Les travailleurs de divertissement pour adultes peut enfin propriétaires des moyens de production. Vous pouvez tirer vraiment incroyable de voir des films sur votre téléphone. C’est de la folie. Au lieu de l’attente par le téléphone pour être embauché par Une société, les artistes ont leurs propres sites web, ils peuvent came, ils peuvent se réunir avec leurs pairs et de créer du contenu. Il y aura toujours de la place pour trois ou quatre sociétés que tirer des vidéos scénarisées ou la fonctionnalité des vidéos avec un début, un milieu et une fin. Mais je pense que maintenant la plupart du porno est va être consommés en petites bouchées.

– Boomers vieillissent, et beaucoup de baby-boomers préfère regarder quelqu’un qui ressemble plus à de la!

Il y a toujours eu de femmes matures dans le porno, mais il n’a jamais été une catégorie. La seule chose que la révolution numérique a créé pour les fans est que au lieu de passer par trois, quatre, cinq films pour une scène de sa chose, [il propose aujourd’hui] à deux heures clip de juste cette chose, quelle que soit cette chose peut-être. Nous pouvons remercier American Pie pour faire le mot MILF. Porno capitalisés sur ce concept très bien et est venu avec une catégorie. Cougars et Milf — il a été en cours depuis près de 10 ans. Beaucoup de décent, moyen-âge, de la classe moyenne marié gars sont les parents, et il se glisse à regarder les femmes qui sont à leurs filles d’âges. Aussi, les femmes ont beaucoup de pouvoir sur ce genre d’adulte matériau est introduit dans la maison. Elle ne va pas avoir son mari à regarder twentysomethings, mais elle va être OK avec lui en regardant trente, quarante, ou fiftysomethings. – Boomers vieillissent, et beaucoup de baby-boomers préfère regarder quelqu’un qui ressemble plus à de la!

Je n’ai pas rencontré l’âgisme dans les affaires, mais j’ai aussi âgés dans l’entreprise. Beaucoup de fans ont commencé à regarder quand j’avais 25 ans et ils sont en Nina Hartley — ils ne sont pas en Nina Hartley parce que je suis plus vieux. Ils sont juste en moi. Je n’ai ramasser certains fans quand j’ai frappé 40 parce qu’il y a des gens qui adulent l’âge, et jusqu’à ce que les femmes frappez 40, ils ne s’intéressent pas à elle.

[Comme je suis devenu plus], je suis très prudent au sujet de mon costume, parce que mes jambes ne sont plus lisse et élégant. Donc, je ne suis jamais à la caméra sans lingerie, porte-jarretelles et des bas, ou bodys pour cacher ce que je considère comme mes défauts. Je ne fais pas entièrement nue scènes plus. Il y a beaucoup de femmes plus âgées qui ont l’air bien et qui sont génétiquement prédisposés à ne pas avoir de la cellulite. Moi, j’ai de la cellulite et ça ne va pas loin et je ne vais pas de stress à ce sujet, je viens donc de porter de la lingerie. Je ne fais pas anal, caméra de plus, soit parce que c’est fait et je ne vais pas faire mieux.

Il y aura un jour où ma vulve est plus à l’emploi de la caméra, mais je suis toujours intéressé par le fait de la caméra ayant des rapports sexuels avec d’autres personnes. Je vais toujours être dans l’enseignement, l’écriture, l’encadrement et l’enseignement magistral. Je me vois comme un mélange entre le Dr Ruth et [éducateur sexuel] Betty Dodson. J’aime l’idée d’aider d’autres personnes ont des rapports sexuels.

« Travail du sexe » est une série hebdomadaire que les profils de femmes qui ont des carrières dans le sexe des industries connexes — à partir de stars du porno de sexe, des chercheurs et tout le monde entre les deux. Revenez chaque mardi pour la dernière interview.

Cheryl Wischhover écrit à propos de la beauté, santé, remise en forme et de la mode. La suivre sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *