Cet Homme Britannique Avec un Vrai Pénis Va Avoir 2 semaines de l’Érection

Après plus de 40 ans sans pénis, Andrew Wardle est sur le point de vivre une gaffe pour la première fois — et ça va durer un bon moment.

Comme il l’a révélé dans l’2015 documentaire L’Homme Sans Pénis, le 40-year-old a été né avec exstrophie vésicale, une condition extrêmement rare qui a entraîné dans sa vessie formant à l’extérieur de son corps. En conséquence, il est né sans pénis, et alors qu’il était en mesure d’obtenir une chirurgie correctrice pour sa vessie comme un bébé, l’opération ne lui permirent pas de croissance.

Cela n’a pas beaucoup de peine Wardle jusqu’à ce qu’il est devenu un adolescent, et a réalisé qu’il pourrait affecter son amour de la vie. Mais après avoir entendu parler de Mohammad Abad, un homme Britannique qui a obtenu un « bionic pénis » après la perte de son dans un accident d’enfance, il a décidé de commencer le même processus. Plus de 100 interventions chirurgicales plus tard, il a maintenant un vrai pénis de son propre fait à partir de la peau, les muscles, les nerfs et les greffes à partir de son bras gauche.

À titre de Vice explique le, son pénis est « équipé avec des bouteilles de remplissage avec le fluide pompé à partir d’un petit sac a installé dans sa boule de sac, qui est de savoir comment il va obtenir une érection. » Mais pour obtenir de ce processus, les médecins ont essentiellement pour aller et de basculer le commutateur sur — un processus qui nécessitera trois jours de séjour à l’hôpital et qui va laisser Wardle avec deux semaines de longue trique.

Dans une interview Ce Matin, Wardle, il est très clair qu’il n’est pas hâte à cette partie du processus, et a l’intention de rester à la maison jusqu’à ses plus de. Mais il a également fait part de son excitation qu’il va enfin être en mesure d’avoir des relations sexuelles pour la première fois avec sa petite amie depuis de nombreuses années, Fedra Fabian — qui a admis qu’elle n’avait pas connu sur Wardle de l’état jusqu’à neuf mois dans leur relation, quand elle a lu le journal.

Vous pouvez regarder le reste de son interview ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *