Ce qu’Il Ressemble Vraiment à un groupe d’Indie Féministe Star du Porno

André Shakti, 26 ans, a été à l’université pour sourds études et de l’interprétation avant elle a commencé à apparaître dans des films porno pour les compagnies indépendantes.

J’ai commencé à faire le travail du sexe quand j’avais 18 ans. J’ai répondu à une annonce dans nos locaux à la cité du livre à la recherche de danseurs burlesques pour un club de style cabaret. J’avais grandi danse dans le studio et de faire du théâtre, j’ai donc été très à l’aise sur scène devant d’autres personnes. Par préférence personnelle, j’ai toujours eu ce que j’appelle un « moldu emploi » qui s’exécutent en parallèle le travail du sexe que j’ai fait. Dans un collège qui a été prendre des cours et j’ai aussi eu plusieurs stages.

Une fois que vous obtenez dans le travail du sexe de la communauté, si c’est quelque chose qui fonctionne vraiment pour vous, vous comprendre cela tout de suite. Une fois que j’ai compris que j’étais et j’allais le faire dans un avenir prévisible, j’ai continué à s’impliquer davantage. J’ai trouvé le point d’inflexion et de la communauté BDSM. Je l’appelle le sexuel, effet boule de neige, où je ferais une chose que j’ai été vraiment bon, et puis je pourrais répondre juste assez de gens en qui j’ai vraiment respectée, et si il avaient l’air sympa, j’aimerais plonger dans cette. Il est monté sur l’échelle d’intensité.

De décapage j’ai commencé à faire quelque chose qui s’appelle la session de la lutte. J’ai toujours été super athlétique, donc je suis payé pour lutter filles pour de l’argent, qui a été un excellent travail. Qui a progressé à live web cam de modélisation et d’interagir avec quelqu’un qui était en tapant sur un clavier. J’étais simplement en train de se branler sur un lit par me faire de l’argent de cette façon. Qui a progressé à travailler en professionnel de la domination et ensuite de porno. Mon premier tournage porno était pour une entreprise que je continue à travailler dans un uniforme de la capacité, appelée Kink.com à San Francisco. Il combine deux de mes choses préférées, de lutte et d’avoir des relations sexuelles avec des dames. La mesure du porno a été ma casquette. Je pense que les escortes sont géniaux, mais j’ai atteint mon frontière sur le travail du sexe à ce point dans ma vie!

J’ai été très chanceux en termes de mon porno efforts. J’ai choisi de vous rendre autonome, ce qui signifie que je n’ai pas d’agent et je ne tous mes réservations. Chaque fois que vous me voyez dans un film porno, c’est parce que j’ai contacté l’administrateur et a demandé de travailler avec eux personnellement ou ils m’ont contacté, et j’ai pu choisir mes co-stars et nous sommes arrivés à venir avec le scénario ensemble. C’est un très consensuel, la communication permet de faire du porno.

J’ai été en mesure de tirer à plusieurs reprises avec de vrais partenaires de vie de la mine, pour une entreprise qui s’appelle Rose et Blanc Productions. Ils ont été l’une des premières entreprises à faire des films produits par les femmes trans et les gens, pour les femmes trans et les gens, en se concentrant sur un large éventail de types de corps et les capacités et les ethnies. Chaque fois que j’ai tourné pour eux, ils veulent me tirer avec des gens en fait, j’ai collaboré au sein de la vie réelle, ce qui en fait un vraiment incroyable shoot pour les artistes interprètes ou exécutants et se détache très bien sur l’appareil photo.

Je n’ai jamais regarder quelque chose que j’ai jamais faites. Porno artistes interprètes ou exécutants sont comme tout le monde dans beaucoup de façons, mais surtout que nous nous auto-conscience de notre corps et de nos réponses sexuelles parfois. J’ai toujours été heureux de faire du porno, surtout que je pense que je suis en train de mettre un non-esthétique traditionnelle qui est différent du porno mainstream que les gens pensent. Mais cela ne veut pas dire que j’aime regarder mes propres trucs.

La partie sexe est toujours maladroit. J’espère que les gens le comprennent. Ce qu’ils sont en train de se branler, c’est une très soigneusement édité produit de l’expérience réelle. Je me souviens d’un temps [porno] Dylan Ryan était putain de moi et j’ai été sur mon dos, sur ce tapis et ils m’avaient dit que si je voulais un Hitachi Magic Wand, tout ce que j’avais à faire était de claquer mes doigts. Mi-poussée, j’ai atteint mon bras et ancré, et ils fonçait ce Hitachi à moi. Certains assistant de production jeta à partir de 20 pieds de ensemble sur un long cordon de rallonge, et il a frappé Dylan dans la tête et elle descendit dur et ne pouvait pas revenir de nouveau pour 10 minutes. Ils avaient de lui apporter un sac de glace. Il y a certainement chaud conjonctif moments sur porno jeux, mais c’est surtout le travail pour nous et ridicule de choses arrive tout le temps.

Autant que de rencontres, je suis polyamoureuses, ce qui signifie que j’ai de multiples relations avec plusieurs personnes en même temps. Je suis une égalité des chances à dater, principalement des femmes, trans et les femmes ou les hommes trans, pas cisgender hommes ces derniers temps, mais certainement pas pour une raison particulière, seulement de la rareté dans la Région de la Baie. À un moment donné, je suis datant d’une ou deux personnes très au sérieux dans une manière que les gens qui sont monogames peuvent s’identifier. Alors je suis probablement aussi par hasard accrocher ou de s’engager dans une sorte de ludique de la relation avec l’autre une ou deux personnes sur le côté. C’est très communicatif et ouvert. Tout le monde le sait, et il y a beaucoup de négociations et de la considération des sentiments des autres. Beaucoup de safe sex conversations se produire.

Le plus grand défi que j’ai été confronté en tant que travailleuse du sexe ces derniers temps est de trouver un thérapeute, ce qui est vraiment ridicule. Le premier thérapeute, j’ai trouvé m’a reconnu de porno et a été très professionnel. Il était un homme trans et qu’il n’avait pas rencontré ce problème avant. Il était très énervé et avait à parler à son superviseur pour voir si ça allait être un problème, et c’était un problème. J’ai passé tout mon temps à faire des recherches, parce que je voulais être sûr que, comme quelqu’un qui vit à la périphérie de la société conventionnelle, que beaucoup de parties de mon identité sont pris en charge. J’ai donc à faire en sorte qu’ils LGBT-friendly, qu’ils sont de sexe en faveur des travailleurs, qu’ils sont poly-friendly. J’ai donc enfin trouvé quelqu’un d’autre, et deux jours avant le rendez-vous, ils m’ont contacté et m’a dit qu’ils étaient sur Facebook et que mon interprète profil apparu comme quelqu’un qu’ils devraient ami, et ils se sont sentis vraiment mal à l’aise. J’ai donc refait l’ensemble du processus une fois de plus. En toute honnêteté, il ya tellement de gens qui sont plus notoires et les plus sexy que je suis dans la Région de la Baie, donc je suis un peu énervé en ce moment [rires].

Il y a le porno mainstream et puis il y a les autres, qui est souvent appelé indie porno ou porno féministe ou queer porn. L’implication est que le porno mainstream est le grand méchant loup et de l’indie porno est l’éthique, fondées sur le consentement, authentique porno que nous devons regarder. L’argument est que le porno mainstream n’offre pas une représentation diversifiée de ce que les gens voient et de ce que les gens d’avoir des relations sexuelles. Et le porno mainstream gens vont vous dire que ce que les gens veulent. Mais quand vous mettez d’autres porno là-bas, vraiment l’autonomisation des porno mettant en vedette deux auto-identifiés en gras les femmes dans un non-objectivation façon ou vous mettre les personnes en fauteuil roulant faire des porno — vous des nouvelles tout aussi fortement les gens en disant: « Ouais, c’est totalement ce que nous voulons voir. » La morale de l’histoire est qu’il y a de la place pour tout le monde.

Je pense que les gens sur les deux côtés de la médaille d’essayer d’en faire une véritable noir-et-blanc argument. Ils essaient de dire que le porno mainstream devrait être pleinement inclusive, ce qui serait complètement éradiquer tout un fantasme que beaucoup de gens ont. Beaucoup de gens ont des fantasmes sur les gens qui ont l’air très stéréotypée attrayant de faire des choses qui sont très à la vanille, et c’est leur confiture. Je ne voudrais jamais l’éradiquer. Et il y a beaucoup de gens dans le porno mainstream monde qui font vraiment un travail magnifique, qui paient des artistes interprètes ou exécutants, qui laissent leurs exécutants, des commentaires sur ce qui leurs scènes ressemblent à ce jour. Mais le grand public est apte à la riposte à d’autres porno que personne ne veut voir de la graisse, brun, avec handicaps, différemment de genre de corps faire les choses. Le AVNs et le XBiz Awards, les deux grands intégrer les émissions de remise de prix, ont ajouté les catégories du meilleur porno queer, le meilleur de l’indie porno [Ed. remarque: ces catégories n’ont pas été effectivement ajouté au AVNs ou XBiz Awards], et les meilleures trans porno artiste. Donc, les choses sont en train de changer. Je pense juste que les choses ne changent pas aussi rapidement que les gens veulent.

Le porno est vraiment une énorme nuance de gris. Toutes les personnes peuvent faire si elles sont intéressées à la consommation éthique du porno, c’est pour faire leurs recherches. Ils peuvent acheter du porno au lieu de le faire sur des sites de tubes gratuitement, et ils peuvent soutenir les artistes et les gens de derrière-le-scènes dans l’industrie. La vérité est que la plupart des opposants de porno frottent l’une à cinq minutes de clip qu’ils ont trouvés sur Xtube. C’est malheureusement la réalité de la situation.

« Travail du sexe » est une série hebdomadaire que les profils de femmes qui ont des carrières dans le sexe des industries connexes – à partir de stars du porno de sexe, des chercheurs et tout le monde entre les deux. Revenez chaque mardi pour la dernière interview.

Cheryl Wischhover écrit à propos de la beauté, santé, remise en forme et de la mode. La suivre sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *