5 Femmes Expliquer Ce qu’est la Vie Après avoir quitté le Dating Apps

Un engourdissement émotionnel. La capacité à venir avec fouet-smart double sens sur le spot (en fait très utiles dans de nombreuses situations, l’OMI). Jacked pouces. Ce sont les symptômes de la datation de l’application de l’addiction, une maladie qui affecte des millions de Amadou/Bourdon/Charnière/ FarmersOnly utilisateurs à travers le monde. Ici, cinq femmes — certains dans la récupération, certains cas de rechute — sur la recherche d’un cœur sans cœur datant de la culture et de ce que c’est que une fois que vous faites de l’autre côté.

La Dernière Paille

« Je me sens tellement moins de pression après la fermeture de l’apps. Je n’avais pas réalisé à quel point de mon temps libre a été consacré, effectuez un balayage à travers des centaines de visages. Maintenant que j’ai arrêté, j’ai d’autant plus de temps pour s’engager dans la vie réelle des conversations avec mes colocataires, au lieu d’être aspiré dans mes applications avec mon pouce collé au téléphone.

Je suis allé sur un tas de mauvaises dates, et le pire de me mettre sur le bord. Dans les cinq minutes de la réunion de moi, le mec m’a demandé si j’ai été faire mon master à l’augmentation de mon salaire puisque les enseignants ne font pas beaucoup d’argent.’ Ma mâchoire était sur le plancher. Puis il a passé le reste de la date de vantardise pour moi au sujet de son éducation Ivy League et tous les voyages exotiques plans qu’il avait à venir. Qui était-il pour moi! »—Allie, 25, Chicago, Illinois, quatre mois nettoyer

Le Etymologist

« Le fait d’avoir un flux régulier de gars complimentant mon sourire et en demandant à jouer 20 Questions au bout de mes doigts était divertissant, un jour, après le balayage des utilisateurs inconsciemment, j’ai décidé de quitter. Amadou était plus comme Tetras que eHarmony. J’étais à la recherche de commencer quelque chose de romantique et était encore à essayer de comprendre exactement ce que je voulais. Mais Amadou n’aide pas, c’était juste une distraction. Mes intentions étaient pas clair pour moi qu’ils l’étaient pour le gars qui a gardé de me pousser à sortir. Bien qu’un certain nombre de mes amis ont rencontré leurs importantes d’autres personnes par le biais de l’Amadou, je n’ai toujours pas venir à bout d’avoir à concevoir un  » comment nous nous sommes rencontrés l’histoire. J’aime ne pas avoir de l’Amadou. Je ne suis pas constamment rappelé ou de harcèlement à propos de mon statut de relation. Mieux encore, lorsque je rencontre un mec en personne, je peux vraiment dire ce qu’il veut dire quand il dit quelque chose et ne pas avoir à envoyer un message à mon ami pour décoder les allusions sexuelles. » —Chelsea, 22, Brooklyn, New York, trois mois nettoyer

Quand je rencontre un mec en personne, je peux vraiment dire ce qu’il veut dire quand il dit quelque chose.

La Rom-Com Héroïne

« J’ai quitté les dating apps car j’ai réalisé que les hommes que j’étais en réunion à travers eux, n’étaient pas à la recherche de la vraie relation, comme je l’étais. Il semblait que j’avais été sur sans fin ’dates’ où les hommes ont été intelligent, courtois, et s’intéressent à moi, mais ils fantôme immédiatement après, j’ai accroché avec eux (en général, le troisième jour). Depuis j’ai beaucoup de confiance dans mon jeu de branchement, j’ai réalisé qu’ils étaient en attente pour sexe facile et n’étaient pas en essayant de trouver un partenaire compatible, pas n’importe comment authentiques, ils semblaient au premier abord. J’ai finalement renoncé sur les applications au total et a décidé de concentrer mon énergie sur la vie réelle des hommes. Malheureusement, il s’avère hommes IRL ne sont pas si différents de dating app hommes, et je suis toujours en attente de mon Prince Charmant. En toute honnêteté, je pense que le jeu de la séduction n’est qu’une imposture, et je suis le plus susceptibles de tomber en amour avec mon geek meilleur ami que je suis de rencontrer l’homme de mes rêves sur un « date » de toute nature. » —Sally, 25, Chicago, Illinois, un an d’abstinence

La Carrie Bradshaw

« J’ai réactivé mon profil Tinder, environ un mois après la fin de sérieux deux ans de relation. J’ai pensé que j’étais seul et avoir du plaisir, mais il a rapidement réalisé Amadou était seulement de me confondre plus. Après quelques tentatives maladroites des meet-ups, j’ai décidé de le supprimer et de se concentrer entièrement sur moi-même comme un vrai post-chagrin cliché. Étant Amadou-gratuit est incroyable. Attention, c’est sympa, mais la datation de moi, c’est tellement mieux. Pour ne pas mentionner plus d’étranges messages sur le tourbillon.’ »—Simedar, 22 ans, de Brooklyn, à New York, un mois d’abstinence

Celui Qui, Contre Toute Raison, A Encore De L’Espoir

« Les raisons d’être de l’Amadou gratuit: Suite à une chaîne de mal à l’aise, ennuyeux, ou bizarre, les dates, y compris la rencontre avec quelqu’un qui avait l’air de 0% comme ses photos de profil, et un mec qui se vantait de son anti-douleur à l’addiction, j’ai décidé de prendre une pause de l’aide de la dating apps. J’ai l’impression que chaque personne que j’ai rencontré dans la vraie vie ne correspond pas à mon application basée sur les attentes à leur égard et a été constamment déçu. L’autre problème, j’ai gardé la rencontre d’un manque d’intérêt et de soin — j’avais accidentellement oublier de répondre à un éventuel jour, pendant cinq jours, ou quelqu’un que j’étais allé sur un ou deux occasionnel dates avec de disparaître de la face de la terre, sans aucune explication. Le dating apps presque trop facile de rencontrer des gens, par conséquent, les interactions sentir insignifiant et vide de sens. Je n’ai pas tellement décider de cesser d’utiliser online-dating apps comme tout simplement oublié de vérifier l’un d’eux. Pendant environ quatre mois. Le résultat a été de plus de temps libre, plus de temps passé avec les amis, et moins de temps à se soucier de savoir si j’ai été à venir avec de sexy encore intelligent réponses aux étrangers  » des messages ou avait choisi assez jolie photos de profil.

Le dating apps presque trop facile de rencontrer des gens, par conséquent, les interactions sentir insignifiant et vide de sens.

Bien que je ne peux pas dire que ma vie amoureuse monté en flèche — peut-être le contraire — c’était une sorte de libérateur de ne pas être à la légère la numérisation de prétendants potentiels, tout en s’ennuient au travail, et pas nixing personnes basées uniquement sur certains stupide de devis dans leur « Sur-Moi » section. Les personnes que j’ai rencontré à l’extérieur de dating apps ont été les amis des amis, qui habituellement signifie que vous avez plus que juste une personne en commun; vous avez des antécédents similaires ou d’un sens de l’humour ou sont tous les deux obsédés par les dents de l’enfant dans des Choses plus étranges. J’aime toujours à consulter les Bourdons ou la Charnière parfois juste pour voir ce qui existe, mais je n’ai pas trouvé qu’il me manque beaucoup. »—Catherine, 25, New York, New York, quatre mois propre (même si « émietté de la pression sociétale et fait un peu de lumière Bourdons-ing » la semaine dernière)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *